Lorsque j’explique mon métier de détective privé, j’ai souvent ce type de questions : « C’est qui tes clients ? Tu ne dois avoir que des particuliers non ? », « Mais … C’est très rare que tu travailles avec des professionnels du droit ? Ils ne connaissent pas ta profession. »

Un détective privé ou agent de recherches privées peut travailler pour des particuliers et des entreprises ainsi qu’avec des professionnels du droit comme avocats, notaires et huissiers. Nous faisons en sorte de faire découvrir le métier à ces derniers, tout en expliquant que nous sommes drastiquement réglementés.

Une collaboration peut exister entre les professionnels du droit et un détective privé. Le premier lien est, sans même y penser, le droit. En effet, nous avons des obligations similaires.


Les prestations pour les professionnels du droit

Les professionnels du droit comme notaires, avocats et huissiers, sont soumis à la confidentialité et au secret professionnel. Ce qui est aussi le cas du détective privé. Ainsi, cela facilite la communication et le travail entre les 2 secteurs.

C’est pour cela, qu’un détective doit connaître des professionnels sérieux et experts dans leur domaine.

Avocats et notaires peuvent avoir besoin d’enquêtes administratives avec des recherches :

-          D’adresse et téléphone d’une personne morale ou physique

-          De domiciliation bancaire

-          De sources de revenus et employeur

-          De patrimoine immobilier

-          Et autres

Ainsi que des recherches terrains, afin d’établir ou non :

-          Une prestation compensatoire suite à une séparation ou divorce

-          Une pension alimentaire et une garde d’enfant

-          Une personne disparue

-          Une concurrence déloyale

-          Un arrêt maladie abusif

-          Un vol

-          Et autres

De plus, un rapport d’enquête pourra être réalisé de manière antérieure à la venue d’un huissier de justice pour effectuer une constatation. Par ce biais-là, nous pourrons indiquer à l’huissier le lieu géographique, l’heure et la date où il se passera quelque chose. Ainsi, une ordonnance 145, via l’article 145 du code de Procédure Civile, pourra être réalisée dans les meilleures conditions.




La collaboration

Une collaboration entre un avocat par exemple et un détective privé, pourra prouver le sérieux et le professionnalisme de chacun dans le temps. Ainsi, une certaine confiance s’établira entre les deux. C’est aussi valable pour les notaires ou les huissiers.

Pour une collaboration saine, il faut cette confiance et le respect du métier de l’autre.

Qui plus est, cela permet de réaliser des recommandations. Un avocat, un notaire ou autres peuvent mettre en relation directe un client avec un détective privé, pour un doute par exemple. Et inversement ! Un client peut demander à un détective s’il connaît un professionnel du droit spécialisé dans une branche comme :

-          Le droit des sociétés

-          Le droit du travail

-          Le droit de la famille

-          Les risques psycho-sociaux en entreprise

-          Le droit de la propriété intellectuelle

-          Le droit douanier et communautaire

-          Et autres.

Ces recommandations sont importantes, car nous fonctionnons beaucoup en réseaux. En plus, nous connaissons la méthode de travail de l’autre et son professionnalisme. Nous savons donc qu’il n’y aura pas de problème à mettre en relation telle personne avec telle autre.


L'agence DLP Investigations et sa gérante Delphine de La Porte vous conseillent et vous accompagnent dans vos dossiers.

N'hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire de contact.