L’expression « loyers impayés » est très souvent utilisée pour l’immobilier. Cependant, il existe d’autres types de loyers impayés. Nous pouvons citer entre autres les loyers bancaires dans le cadre des prêts, les loyers de location de biens de consommation comme le high-tech, l’électroménager ...

Dans tous les cas, la personne s’engage à payer un loyer en fonction d’un échéancier établi par l’organisme financier.

Mais qu’est-ce qu’un loyer impayé d’un point de vue immobilier, bancaire et de biens de consommation ? Comment un détective privé peut apporter les pièces manquantes du puzzle au dossier ?


Les types de loyers impayés les plus connus

Les loyers impayés les plus connus et fréquents concernent l’immobilier. Cela désigne la situation où votre locataire ne vous paye plus les loyers, voire part sans donner son nouveau lieu de résidence. Il est donc en NPAI, N’habite Pas à l’Adresse Indiquée, ou PSA, Parti Sans laisser d’Adresse (lien vers l’article).

De plus en plus fréquemment, une assurance est mise en place pour éviter ce genre de situation : la GLI ou Garantie contre les Loyers Impayés. Si le dossier correspond aux critères de cette assurance, les loyers seront dédommagés auprès du propriétaire du logement (lien vers l’article).

Le deuxième type de loyer impayé concerne le prêt bancaire. Durant sa vie, une personne peut prendre plusieurs crédits auprès de sa banque pour acheter un bien immobilier, un crédit à la consommation etc.

Il faut démontrer à sa banque que le crédit pourra être remboursé régulièrement au délai annoncé. En général, ce remboursement est mensuel. Et la banque va vérifier les revenus déclarés, le patrimoine, etc.

Si les conditions ne sont pas réunies, le prêt ne sera pas accordé. A l’inverse si les conditions sont réunies, le prêt sera accordé. Mais, pour plusieurs raisons, un changement de revenus ou autres, la personne peut ne plus pouvoir rembourser à chaque échéance. Il y a donc un loyer impayé.

La troisième catégorie de loyer impayé est orientée vers la location de produit comme un véhicule via une LOA, Location avec Option d’Achat ou leasing, de l’électroménager ou des produits high-tech. Dans le cas du LOA, la personne paye un loyer en fonction d’un échéancier prédéfini et sur une durée déterminée. A la fin de ce délai, la personne peut soit racheter le véhicule soit le rendre à l’établissement propriétaire.

Pour la location de meuble ou d’électroménager, la personne utilise ce dernier pendant une période en payant un loyer en contrepartie. Quand elle n’a plus besoin de ce meuble ou de cet électroménager, elle n’a qu’à le rendre à l’établissement propriétaire.




L’apport d’un détective privé

Dans ces cas de loyer impayé, la personne peut très bien arrêter de payer les locations et disparaître. Cela va entraîner différentes conséquences. Cependant, dans tous les cas, l’agence DLP Investigations peut vous aider à trouver la pièce manquante du puzzle.

Une recherche de débiteur va permettre de retrouver l’adresse du locataire afin de pouvoir relancer les mises en demeure voire faire intervenir un huissier de justice afin d’établir un échéancier de recouvrement (lien vers l’article).

Une enquête de solvabilité, lors de créance importante, va permettre de savoir si une saisie peut être préparée afin de recouvrer la somme due (lien vers l’article).

En fonction du contrat établi au préalable, il y peut avoir des intérêts à dédommager, un retour du véhicule ou du produit obligatoire. Cela va dépendre des conditions.

L’agence DLP Investigations vous accompagne durant toute l’action avec son réseau d’experts composé d’avocats, d’huissiers et d’agences de recouvrement, afin de trouver la meilleure solution et dans les meilleurs délais.

Il ne faut pas oublier que les rapports sont recevables devant les tribunaux.


L'agence DLP Investigations et sa gérante Delphine de La Porte vous conseillent et vous accompagnent dans vos dossiers.

N'hésitez pas à nous contacter grâce au formulaire de contact.